Hi there, you are not logged in - log in or register here

HISTOIRE DE ST. OMER

La ville de St. Omer,à 40km au sud-est de Calais, a subi une longue (et souvent turbulente) connection avec les affaires militaires britanniques.Située près de la plaine flamande, l’ancienne ville s’est établie sur une colline au dessus du marais où le futur saint, Omer, et ses compagnons, avaient construit une chapelle pendant le 7ème siècle.Contrairement du pays côtier vers le nord,le terrain était boisé et accidenté.La ville avait été fortifiée pendant les 16ème et 17ème siècles.En 1711, sur le point de capituler, dû à la faim,au Prince Eugène et le Duc de Marlborough, elle fut sauvée par le courage d’une jeune femme locale apportant des vivres.

Plus récemment, l’attention militaire se concentra sur une région au sud-ouest de la ville, dans la commune de Longuenesse.Ici se trouve une plaine ouverte – le Plateau des Brumes – par tradition utilisée comme hippodrome.A une hauteur de 70m et une étendue d’un kilomètre carré, le plateau est adjacent à la route de St. Omer à Hesdin, là où elle monte abruptement de la ville.Ici, pendant juin 1803, Napoléon installa un des 4 énorme camps pour « l’Armée d’Angleterre.»Le Commandant du camp était le Maréchal Soult – il resta à St. Omer,plus tard à Boulogne, jusqu’en août 1805,quand l’invasion fut abandonnée et l’ Armée dispersée pour rejoindre Napoléon en Autriche.

Les premiers vols du plateau datent d’avant la guerre.Évidence photographique indique des hangars et indice des vols civils réguliers, ci-inclus l’utilisation du terrain par le Service Postal Français depuis 1910.

Des dons

Chaque année depuis son inauguration en 2004, Cross & Cockade International paie la Commonwealth War Graves Commission une somme à quatre chiffres pour maintenir le Memorial Air Services Britannique à St Omer. Un petit don de vous aider à garder ce 'propre à héros'

Je voudrais faire un don £

powered by csb internet